Ecole : 70 % de grévistes prévus dans le primaire

Si les enseignants seront nombreux à faire grève demain jeudi 19 janvier avec, en répercussion, la fermeture d’écoles, c’est pour différentes raisons.

Guislaine David, secrétaire générale du Sniupp-FSU, l’a expliqué au micro de RTL : « On est sur des carrières où l’on démarre tard. Nombre de nos collègues commencent souvent vers 24, 25 ou 26 ans. C’est une réforme qui va énormément peser sur le travail des enseignants. De plus en plus de collègues partent avant l’âge légal pour des raisons médicales. On ne peut pas imaginer être encore à 65 ou 67 ans face à une salle de classe de maternelle. »

Un salaire pas satisfaisant

Outre le recul de l’âge de départ à la retraite, il y a également le problème des salaires. « Le gouvernement ne veut pas revaloriser les fins de carrière. Ce qui veut donc dire qu’il faudra travailler plus longtemps, mais avec un salaire identique, donc la retraite ne sera pas plus forte pour autant », déplore la secrétaire générale du Sniupp-FSU. Après 30 ans de carrière, les professeurs des écoles ont un traitement mensuel brut moyen de 3 889 euros.

Plus de travail pour toucher plus d’argent

Ghislaine David n’est pas d’accord avec la proposition du ministère de l’Education nationale concernant la revalorisation salariale. Pour elle, il ne s’agit pas d’une revalorisation salariale...

Lire la suite