• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Edouard Philippe mauvais à l’école ? Ses révélations sur les inquiétudes de sa mère

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Personnalité politique préférée des Français, Edouard Philippe se fait discret depuis son départ de Matignon. Alors que tous les yeux sont rivés sur lui en vue de la présidentielle 2022, l’ancien Premier ministre d’Emmanuel Macron s’est confié. Invité du Portrait de la semaine de Sept à Huit, le dimanche 12 septembre 2021, le maire du Havre est revenu sur ses trois ans à Matignon, ses intentions pour les prochaines élections, mais aussi sur son enfance. Parmi les souvenirs qu’il garde de ses jeunes années, le politicien s’est souvenu de son père, le premier de sa famille à avoir eu le bac. Sa relation avec lui, il l’a décrite comme "excellente et à la fois silencieuse". "Mon père était un taiseux sur ses sentiments, donc il avait parfois du mal à extérioriser son affection, mais c’était un père assez formidable qui laissait une liberté considérable".

Un père "intellectuel" qui lui a transmis son amour des livres, dans une maison où il n’y avait pas de télévision. "À l'époque, c'était surprenant. Mes copains en classe quand on leur disait qu’on n’avait pas de télé, ils se demandaient quand même qu’est-ce qui se passait. Ce n'était pas la norme, on va dire. Ce n'était pas grave. Cela nous gênait un peu, parfois. Moi, ça me gênait quand j'avais envie de regarder un match de foot ou quand il y avait Roland-Garros parce que j'aimais ça, a-t-il raconté avec le sourire. Mais en même temps, ça m'a laissé beaucoup de temps pour parler avec mes parents. On avait cette habitude : les dîners (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles