• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comment Édouard Philippe s’est "inspiré" d’une série américaine pour ses décisions de Premier ministre !

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Personne ne naît président de la République ou encore Premier ministre. Alors bien sûr, comme tous les autres, Édouard Philippe a dû apprendre le métier directement sur le terrain. Aux commandes du gouvernement pendant trois ans, de mai 2017 à juillet 2020, il a dû faire face à de nombreuses crises politiques : d’abord avec les Gilets Jaunes, puis avec les grèves des transports, et enfin avec l’arrivée du coronavirus… Aujourd’hui affublé d’une barbe bicolore – qui lui vaut d’être comparé à Cruella sur les réseaux sociaux, et même à Kung Fu Panda par sa propre fille – Édouard Philippe affiche (littéralement) les traces de son passage à Matignon. Pour gérer les problèmes inhérents à son ancienne fonction, l’actuel maire du Havre avait une étonnante source d'inspiration… Mardi 31 août 2021, Édouard Philippe sera l’invité du festival Séries Mania, à Lille. À cette occasion, il s’est confié dans les colonnes de La Voix du Nord, à propos de l’adaptation de son livre Dans l’ombre à la télévision.

Au détour de cette interview, Edouard Philippe a évoqué sa passion pour les séries politiques. Fan inconditionnel de The West Wing (À la Maison-Blanche en français), qu’il a regardée quatre fois, le prédécesseur de Jean Castex reconnaît avoir emprunté certains principes à cette fiction américaine – diffusée au début des années 2000 – pour exercer son rôle de chef du gouvernement. “Dans la littérature, le ciné et les séries, vous trouvez des choses qui décrivent parfaitement la réalité. Et en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles