Cet effet de la solitude chronique sur la santé cardiovasculaire des seniors identifié par une étude

En France, en moyenne, 150.000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) chaque année. Cela entraîne plus de 110.000 hospitalisations et 30.000 décès, selon le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités. Parmi les facteurs de risque, on note le tabagisme, l’hypertension artérielle, la consommation d’alcool ou encore certains facteurs psychosociaux. C'est justement sur ce dernier point qu'un groupe de spécialistes américains a mené des travaux de recherche.

En effet, des chercheurs de l’université de l’école de santé publique d’Harvard, aux États-Unis, se sont penchés sur les effets de la solitude chronique sur le risque d’accident vasculaire cérébral. Ils ont découvert que la solitude chronique pouvait "augmenter considérablement" le risque d'AVC chez les personnes âgées. Leurs résultats sont publiés dans la revue eClinicalMedicine.

Point de départ de cette étude, de précédents travaux de recherche qui avaient “établi un lien entre la solitude et un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires”. Dans cette étude, les chercheurs se sont interrogés sur l'impact de la solitude sur le risque d’accident vasculaire cérébral. Pour ce faire, les experts ont analysé les données de 12.161 personnes inscrites à l'étude Health and Retirement Study (HRS). Les participants vivaient aux États-Unis et étaient âgés d’au moins 50 ans au début de l’étude.

Les chercheurs ont analysé la solitude des participants via un questionnaire. Une partie du panel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite