Elie Semoun a changé de look... et il est méconnaissable !

Nouveau look pour une nouvelle vie... de déconfiné ! Après avoir passé sept semaines assigné à domicile dans la région parisienne, Elie Semoun a finalement retrouvé sa liberté. Un grand air qui lui a fait un bien fou, à tel point qu'il a radicalement changé de look. Il faut dire que le confinement a été une rude épreuve pour l'ancien acolyte de Franck Dubosc. Très inquiet pour son papa atteint de la maladie d'Alzheimer et installé dans une maison de retraite, il avait confié sa culpabilité en le laissant seul, loin des siens. Mais aujourd'hui, les nuages ont laissé place à un ciel bleu radieux ! Sur son compte Instagram, Elie Semoun a publié une story dans laquelle il dévoile une toute nouvelle coupe de cheveux. Il est tout simplement méconnaissable !

Nouveau look pour une nouvelle vie... à deux !

En effet, Elie Semoun s'est totalement rasé la tête et a laissé pousser sa barbe grisonnante. En commentaire de la photo, l'humoriste s'est mis dans la peau d'un célèbre espion britannique : "My name is Ely… Ely Semoun (j’ai craqué !)", a-t-il écrit. Sur la Toile, les fans du comédien ont immédiatement adopté ce nouveau look : "Ça te rajeunit Elie Semoun !" D'ailleurs, il se pourrait bien que les flèches de Cupidon aient également donné un coup de jeune à l'humoriste de 56 ans...

Sur le plateau de Je t'aime etc, l'émission de Daphné Burki diffusée le 13 mai 2020 sur France 2, Elie Semoun avait annoncé avoir trouvé l'amour sans que personne ne s'y attende : "Je continue à écrire des chansons, parce que quand je suis amoureux, j’écris des chansons..." Aussitôt, la présentatrice réputée pour ses nombreux tatouages avait répliqué : "Vous êtes amoureux Elie Semoun ?!" Ce qu'il avait confirmé dans la seconde. L'heureuse élue se prénommerait Anaïs, comme l'avait révélé France Dimanche en octobre dernier. Le couple avait d'ailleurs rendu visite aux rappeurs Big Flo et Oli lors de leur concert en fin d'année dernière. Avant la fin du show, l'un des deux frères n'avait pas hésité à le

(...) Cliquez ici pour voir la suite