Elisabeth Borne : sa mesure inédite pour faire baisser le prix de l'essence

Alors que l’inflation ne cessent de précariser bon nombre de Français, c’est une mesure forte que vient de prendre Elisabeth Borne. Une annonce qu’attendaient bon nombre d’automobilistes, qui ont vu le prix du carburant s’affoler, allant jusqu’à deux euros le litre à la pompe. Dans un entretien accordé au Parisien samedi 16 septembre 2023, la Première ministre déclare ainsi que l’essence pourra être vendue "à perte" pendant quelques mois, ce qui devrait permettre de "baisser davantage les prix". À savoir que la vente à perte était jusqu’ici interdite par la loi depuis 1963. "Avec cette mesure inédite, nous aurons des résultats tangibles pour les Français, sans subventionner le carburant", a affirmé la cheffe du gouvernement. Si cette dernière n’a pas concédé comme l’an dernier une nouvelle ristourne, à savoir une baisse de la taxation, cette mesure fait office de compromis. Les distributeurs devront à leur tour faire un effort. "Chacun prend sa part", a ainsi affirmé Elisabeth Borne. Elle souligne également qu’il "est normal de mettre à contribution les gros industriels", mais réaffirme que "la responsabilité de l’État, c’est aussi de baisser son déficit et sa dette".

Cet été, la consommation de pétrole a beaucoup augmenté, en France comme à l’international. Aussi, avec une baisse de l’offre mais une demande en hausse, les prix ont rapidement flambé. Sur France Inter le samedi 9 septembre 2023, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, exhortait les distributeurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite