Elisabeth Borne, plutôt Premier ou Première ministre ? Les médias ont fait leur choix

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Premier ou Première ministre ? La plupart des médias web, papier et audiovisuels ont féminisé le titre de Premier ministre après la nomination d'Elisabeth Borne, d'après la plateforme de veille médias Aday.

Elisabeth Borne a été nommée Première ministre le 16 mai. C’est la deuxième fois de l’Histoire française que cela se produit, et la question de la féminisation de son titre s’est posée. Aday, plateforme de veille média, a analysé les médias et a dévoilé le choix que les médias ont fait et publié les résultats de ses recherches le 9 juin. Entre le 16 et le 29 mai, 68% des 3 000 titres de presse écrite et en ligne et des 397 chaînes et stations de télévision et de radio étudiés ont choisi Première ministre.

Lire aussi >> Élisabeth Borne : cinq choses à savoir sur la nouvelle Première ministre

Les médias se sont alignés au souhait d’Elisabeth Borne, puisque celle-ci utilise le titre féminisé sur les réseaux sociaux. « Merci à Emmanuel Macron de sa confiance et de l’honneur qu’il me fait en me nommant Première ministre », a-t-elle écrit sur Twitter le jour de sa nomination. « Première ministre » a aussi été utilisé sur le site du gouvernement pour annoncer la nouvelle.

Pas de consigne précise de l'Académie française

L’Académie française n’a pas donné de consigne précise quant à la féminisation ou non de ce titre. Dans son rapport sur la féminisation des noms de métiers et de fonctions publié en 2019, l’institution a publié : « On peut […] supposer que ‘Première ministre’ s’imposerait aussi aisément en français que ‘chancelière’, pour désigner la femme placée à la tête du gouvernement...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles