Elisabeth Borne suggère à une femme handicapée de retravailler et ça ne passe pas

Au micro de France Bleu ce 7 juin, la Première ministre Élisabeth Borne a dialogué avec Dolorès, femme en situation de handicap. Celle-ci lui a demandé si le gouvernement souhaitait déconjugaliser l'allocation aux adultes handicapés (AAH), enjeu majeur de ce nouveau quinquennat.

Pour rappel, les personnes handicapées dont le conjoint ou le conjointe gagnent plus de 1 020 euros net par mois bénéficient d'une allocation de 903 euros maximum. Mais pour cela, le conjoint ou la conjointe ne doit pas gagner plus de 1 625,40 euros par mois. En outre, pour bien des associations, cette mesure met la personne concernée "à la merci" de son conjoint ou sa conjointe. Bien des voix en appellent donc à la "déconjugalisation".

"J'ai fait la demande d'AAH mais dans la mesure où mon époux touche 1800 euros par mois, on me dit que je n'ai droit à rien car il dépasse le plafond. J'ai rien. Si je n'ai pas mon époux aujourd'hui, je serais dans la rue quoi", a confié Dolorès à l'adresse d'Elisabeth Borne sur les ondes de France Bleu.

Tout en exprimant son émotion, la Première ministre a rétorqué : "Il y a aussi la façon dont on peut vous accompagner pour que vous puissiez peut-être reprendre une activité professionnelle, j'imagine que c'est quelque chose que vous pourriez souhaiter... et il y a des structures dont c'est la responsabilité".

"J'adore quand madame le Premier ministre dit de reprendre une vie professionnelle. Vous savez, quand vous êtes en...

Lire la suite


À lire aussi

Une femme frappée pour un burger : la pub belge qui ne passe pas
Le Sénat alerte sur les violences faites aux femmes handicapées, ces grandes "oubliées"
"On passe sous silence les femmes noires victimes de violences policières"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles