Elisabeth Bost : comment elle “continue de faire exister” Jean-Luc Delarue pour leur fils de 14 ans

·1 min de lecture

Grandir avec l’absence. C’est ce qu’a fait Jean, le fils de Jean-Luc Delarue. Il n’avait que cinq ans lorsque son père est décédé des suites d’un cancer de l’estomac, le 23 août 2012. Difficile d’expliquer la mort à un enfant de cet âge. Sa mère, Elisabeth Bost, a tout mis en œuvre pour protéger son fils et lui permettre de s’épanouir. “Quand mon fils est devenu orphelin, j’étais un peu décontenancée : il y a très peu d’ouvrages sur le sujet, toujours tabou”, explique la journaliste dans une interview accordée à nos confrères de Télé-Loisirs, à l’occasion de la sortie de son livre Grandir avec l’absence, jeudi 22 avril 2021. “Après le décès du père du mon fils, j’ai cherché des figures pouvant lui servir d’exemple. J’avais besoin de lui démontrer que, même en étant orphelin, on pouvait accomplir de grandes choses. Ce livre en est la preuve, je l’ai fait pour mon fils et tous les enfants dans sa situation”, confie Elisabeth Bost. En effet, l’ouvrage est un recueil de témoignages : Anne Goscinny, Nicolas Hulot, Elie Semoun ou encore Sarah Biasini, reviennent sur les épreuves qu’ils ont traversées après la perte d’un parent.

“Tous avaient ce même besoin de parler, d’évoquer le parent disparu”, indique l’ex-compagne de Jean-Luc Delarue, qui a fréquenté l’animateur entre 2005 et 2009. “C’est ce que j’essaie de faire avec mon garçon, car le silence génère non-dits et angoisses. Tout le monde autour de lui, sa famille maternelle et paternelle, lui parle de son père. Ne pas le faire serait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite