Elisabeth II face à un nouveau scandale : un garde royal arrêté pour agression sexuelle

·1 min de lecture

Ce 22 août, un garde royal britannique a été arrêté. Il aurait agressé sexuellement deux jeunes recrues lors d’un rite initiatique, non loin du château de Windsor.

Tandis que la reine Elisabeth II essaye tant bien que mal de faire face au scandale qui touche la famille royale depuis plusieurs semaines, après les accusations d'agressions sexuelles dont fait l'objet le prince Andrew, un nouvel événement sordide surgit. Pendant qu’elle passait ses vacances d’été à Balmoral comme chaque année, le tabloïd anglais « The Sun » a révélé, ce 22 août, une affaire d’agression sexuelle au sein de sa garde royale. L’un d’eux a été arrêté pour des faits d’agression sexuelle lors d’une soirée qui s’est déroulée près du château de Windsor, dans la caserne basée aux Victoria Barracks. Les victimes sont deux jeunes hommes qui venaient d’intégrer le corps d’infanterie des Coldstream Guards. Ils auraient été abusés sexuellement avec un sextoy lors d’un rite d’initiation. L’officier mis en cause a été suspendu de ses fonctions et ce, pour toute la durée de l’enquête. 

Un écho à d’autres affaires similaires au sein de l’armée britannique

Ces faits extrêmement choquants ne sont pas isolés. Il y a quelques mois, c’est la Royal Air Force qui a été démantelée. Lors d’un rite d’initiation du même type, un des aviateurs avait lui aussi été sexuellement agressé avec un mortier d’artifice. Des actes que l’armée condamne fermement comme le rapporte « The Sun » : « L'armée subit d'énormes pressions pour éradiquer ce genre de comportement. La Royale Air Force a été rapide...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles