Elisabeth II : comment l’héritage de la reine va-t-il être réparti ?

© PA Photos / ABACA

La souveraine britannique laisse derrière elle une fortune personnelle colossale etla répartition du patrimoine royal se relève être très opaque. Décryptage.

Après l’émoi suscité par le décès de la reine Elisabeth II jeudi 8 septembre et passé les hommages à travers le monde, c’est désormais une autre question soulevée par les observateurs : que va devenir la fortune de la souveraine ? « Disséquer l'empire financier de la famille royale n’est pas simple », estime le « New York Times ».

Lire aussi >> La reine Elisabeth II et moi... Par le Dr AGA

La famille royale, d’abord une entreprise familiale

La fortune de la famille royale, estimée à 28 milliards, fait de la famille Windsor l’une des plus riches de Grande-Bretagne, d’après le magazine « Fortune ». Du palais de Buckingham, aux joyaux de la couronne, en passant par des terrains et des immeubles, les avoirs de la famille royale sont en fait « propriété de la Royal Firm », autrement dit l’entreprise familiale. Trois types de biens composent le patrimoine royal.

Le premier morceau – et le plus conséquent — est « le domaine de la couronne », un portefeuille immobilier d’une valeur de 19 milliards d’euros qui a rapporté 378 millions de livres l’année dernière selon le « New York Times ». Ces revenus sont cédés en intégralité à l’État britannique qui en contrepartie verse 25% des bénéfices sous la forme d’une allocation annuelle à la famille royale. Une somme qui sert à financer les fonctions royales et entretenir les différents palais.

La deuxième partie concerne le duché de Cornouailles, un ensemble de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi