Elisabeth II : cette passion à laquelle elle a dû renoncer

·1 min de lecture

Après avoir été hospitalisée il y a quelques jours, Elisabeth II reprend progressivement ses fonctions officielles. Mais la reine a dû abandonner certains rendez-vous qu’elle affectionnait.

Si elle vient d’annuler sa présence à la COP26Elisabeth II reprend progressivement ses obligations royales. Ses entrevues officielles ont été aménagées, afin d’être moins fatigantes pour la souveraine. Plusieurs rendez-vous ont par exemple été menés en visioconférence. Pour ce qui est des déplacements, la reine d’Angleterre sera désormais toujours accompagnée d’un membre senior de la famille royale. Selon des sources qui se sont confiées au « Telegraph », ce dernier aura pour mission de veiller sur elle, mais aussi de la remplacer lors d’événements auxquels elle ne pourrait pas assister. Pour la COP26, c’est d’ailleurs son fils, le prince Charles, qui représentera la famille royale sur place. 

Renoncer à un loisir qu’elle a chéri toute sa vie

Sur le plan professionnel, tout a été pensé pour permettre à la souveraine de continuer à régner confortablement. Mais pour ce qui est de ses activités personnelles, certaines lui sont désormais interdites. Passionnée d’équitation, Elisabeth II n’a plus le droit de monter à cheval. Une activité à laquelle elle a dû renoncer après ses vacances à Balmoral cet été, selon le journal « The Sun ». Un employé de la résidence écossaise de la reine a confié au journal britannique : « C’était pénible pour elle. Elle adore monter à cheval, cela a toujours fait partie de ses habitudes, pendant une bonne partie de sa vie. Elle a été extrêmement déçue de ne pas pouvoir...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles