Elizabeth II : pour protéger sa « dignité », la justice ordonne la mise sous scellé du testament de son mari !

·1 min de lecture

Ce 16 septembre, la Haute Cour a rendu un jugement important concernant le testament du prince Philip, le mari de la reine Elizabeth II, disparu en avril dernier.

Vous n'en saurez rien ! Cinq mois après la disparition du mari «bien aimé» de la reine Elizabeth II, le testament de Philip d'Edimbourg refait la Une, au Royaume-Uni. Après réflexion, Sir Andrew McFarlane, président de la division de la famille de la Haute Cour, a rendu une décision importante, ce jeudi.

«Préserver la dignité de la souveraine»

Il a établi que les dernières volontés du mari de la reine devaient rester sercètes pendant encore 90 ans ! Une période «proportionnée et suffisante», quand on sait que les avocats d'Elizabeth II demandaient 125 ans. Selon le juge : «Il est nécessaire de renforcer la protection accordée aux aspects véritablement privés de la vie de ce groupe limité d'individus afin de préserver la dignité de la souveraine et des membres proches de sa famille».

En raison de la potentielle «curiosité du public quant aux arrangements privés qu'un membre de la famille royale peut choisir de prendre dans son testament», Sir Andrew McFarlane a jugé que « il n'y a pas de véritable intérêt public à ce que le public connaisse ces informations totalement privées».

Au Royaume-Uni, il est d'usage depuis plus d'un siècle qu'une demande soit adressée à la Haute Cour pour pouvoir ouvrir les testaments des membres de la famille royale, qui ne sont pas considérés comme les autres.

Qui aura quoi ?

De fait, les spécialistes de la famille royale ne connaitront pas la somme qu'a laissé Philip à ses...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles