#ELLEDécoCrush : la céramique de Faye Toogood

Artiste britannique bien connue des amateurs de design, Faye Toogood vient d’accrocher une nouvelle corde à un arc. Sa première collection d’objets déco, mélangeant arts de la table et linge de maison, réinterprète le minimalisme de manière originale.Son nom évoque aux adeptes de déco des meubles très signés. Le fauteuil « Roly Poly » à la rondeur inspirante ? L’une des stars de ce trois-pièces élégant d’Asnières-sur-Seine. Le tapis « Inventory » ? Une pièce forte de cet appartement chic et moderne de Lyon. Les pièces de Faye Toogood s’affichent fièrement et s’exposent au-delà des galeries. Certaines de ses œuvres ont été acquises pour des collections permanentes de prestigieux musées internationaux tels que le Philadelphia Museum of Art, le Corning Museum of Glass à New York, la National Gallery of Victoria à Melbourne ou encore le Fabergé Museum à Saint-Pétersbourg.À lire > Vincent Darré : " La superficialité est une manière de ne pas ennuyer l'autre avec ses problèmes "Lorsqu’elle ne conçoit pas des meubles, Faye Toogood signe des créations dans l’univers de la mode et de la sculpture. Véritable empêcheuse de tourner en rond, la Britannique vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc, en lançant « Toogood Homeware », sa collection capsule d’objets pour la maison. Imaginée pour compléter sa gamme de mobilier, elle se divise en deux catégories. D’un côté, il y a « Dough » (« Pâte », en anglais) dédiée aux arts de la table et de l’autre, il y a « Plough » qui propose du linge de maison.Travail artisanalLa gamme « Dough » fait la part belle à la poterie et comprend six pièces : une tasse, une cruche, un plateau, un bol, un vase et un centre de table. Pourquoi le nom de « Dough » ? Tout simplement parce que cette collection est inspirée par les mouvements de pétrissage des pâtes dans les domaines de la poterie et de la boulangerie. Le travail manuel est ici fondamental et illustre un vrai savoir-faire. Les pièces sont façonnées à la main dans le studio de Toogood puis sont émaillées par des artisans au Portugal.Quant aux produits de la gamme « Plough », cela concerne le linge de maison. Moins développé que « Dough », la série ne compte que deux plaids tissés à la main. Ces derniers sont parcourus de fines rayures et sont conçus à partir de laine mérinos respectueuse de l’environnement. Pour se les procurer, ainsi que les pièces d’art de la table, il va cependant falloir être patient. Les séries « Plough » et « Dough » seront disponibles cet été sur le site de Toogood ainsi que chez certains détaillants.Collection " Toogood Homeware "À retrouver à partir de cet été sur t-o-o-g-o-o-d.com et auprès de certains détaillants.