#ELLEDécoSpot : le showroom Karakter à Saint-Germain-des-Prés

La marque danoise Karakter a choisi Paris pour l’ouverture de son tout premier showroom mondial. Un espace inspiré et inspirant, animé par les créations de créateurs pointus.Saint-Germain-des-Prés n’est pas uniquement le quartier des éditeurs. À quelques encablures du Café de Flore et des Deux Magots se trouve un autre faubourg. Une sorte de quartier dans le quartier, celui du design. C’est ici, près de la rue du Bac, que l’on trouve les showrooms présentant le travail de quelques-uns des meilleurs architectes au monde. Et parmi ces espaces à la gloire des designers, on en trouve un petit nouveau. À savoir le showroom de la marque danoise Karakter, soutenu par Cassina. Une exclusivité mondiale, qu’il est possible de découvrir dès à présent en plein cœur de la capitale française.Fondée en 2017 par le tandem Christian Elving et Kim Mekawi, Karakter est une société danoise qui offre le meilleur du design scandinave. Parmi les pièces que la marque propose, on trouve celles d’artistes renommés comme Bodil Kjaer, Joe Colombo, Angelo Magiarotti ou encore Paul McCobb. Pour Christian Elving, l’ouverture du showroom parisien tient de l’évidence : « C’est la première étape d’un voyage passionnant pour Karakter. Nous ne sommes pas seulement enthousiastes à l’idée de présenter la marque à Paris et aux clients français, nous sommes également désireux de nous engager auprès du public et d’apprendre de lui. Paris a une affinité avec la créativité, l’artisanat et l’élégance, et nous sommes impatient d’inviter les clients dans ce magnifique espace pour explorer notre monde. »À lire > Une Américaine à Milan : appartement joyeux et terrasse panoramiquePièces de maîtresLe showroom germanopratin de Karaker se dévoile sur deux étages. Une fois le pas de la porte passé, impossible de ne pas s’arrêter devant l’imposant bureau designé par Bodil Kjaer en 1959. Une pièce rentrée dans la culture populaire pour avoir été utilisée pour les décors de trois films de la saga James Bond. En outre, le prince Philip avait également fait l’acquisition de ce bureau. À côté du mobilier, quelques éléments de décoration centrés davantage vers les arts de la table. Mention spéciale à la collection « Sferico » de six verres de Joe Colombo, datant de 1968. Pour que vous sachiez une bonne fois pour toutes qu’un verre à orangeade ne doit pas être confondu avec un verre à digestif.Au sous-sol se dévoile la collection de luminaires. Aux côtés des créations signées Angelo Mangiarotti et Joe Colombo, on découvre la drôle de lampe (comme sous cloche de Gijs Bakker) datant de 1978. Une pièce de caractère pour une marque qui n’en manque assurément pas. Reste désormais à savoir l’accueil que va lui réserver le marché français.Karakter - 242 Bis Boulevard Saint-Germain (75007, Paris)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles