#ELLEsinfiltre…en backstage du défilé Christian Dior automne-hiver 2020-2021

Cynthia Lahoma

Plongée au coeur des années Hippies de Maria Grazia Chiuri.

Le teasing débute cinq jours avant le défilé Christian Dior prêt-à-porter automne-hiver 2020-2021. Maria Grazia Chiuri poste sur son compte Instagram un cliché de l’enfant qu’elle était, se tenant aux côtés de sa mère. Cette dernière officiait dans un atelier de couture. La petite fille savait-elle qu’elle suivrait ses pas ?             

Le grain d'une photo, une nuance sépia, des pièces vintage, la directrice artistique de Christian Dior nous invite dans un voyage temporel, au cœur de l’Italie des années 70. Mère et fille portent un bandana, l’une des pièces maîtresses de cette collection automne-hiver 2020. La tête en est coiffée, tantôt en version pirate, tantôt en version bandeau. Il fait également écho à ce foulard à pois retrouvé dans les archives Dior. Un point de départ, car ces imprimés forts structurent les pièces imaginées. Maria Grazia s'approprie aussi les carreaux affectionnés par Christian Dior, mis en lumière dans son « Petit Dictionnaire de la Mode ». La structure géométrique s’appose sur un poncho rehaussé d’une capuche, se dévoile sur une robe ou s’affiche en gros sur un pantalon palazzo.

Sur le podium, défile « l’atlas des émotions » puisé dans le journal intime de Maria Grazia Chiuri. Ancrées dans sa mémoire, ses images d'enfance renaissent sur les courbes des mannequins. L'écolière du passé déambule avec légèreté sur le podium - pieds chaussés de babies et mollets couverts de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi