Et si Ellie Sattler était la véritable héroïne de "Jurassic Park" ?

"Dieu crée les dinosaures. Dieu détruit les dinosaures. Dieu crée l'homme. L'homme détruit Dieu. L'homme crée des dinosaures", "Les dinosaures mangent l'homme... La femme hérite de la Terre". Répliques cultes mises à part ("Vous avez créé des raptors ?"), cet échange est l'une des fulgurances verbales les plus inoubliables du premier Jurassic Park, le classique de 1993 signé Spielberg.

Un dialogue mettant en scène le professeur Ian Malcom (Jeff Goldblum) et la Dre Ellie Sattler (Laura Dern), compagne du paléontologue Alan Grant. Il a suffi de ce dialogue réjouissant pour comprendre la teneur du personnage d'Ellie Sattler, paléobotaniste et détentrice d'un doctorat en ce domaine : une femme sûre d'elle, intelligente, badass, bousculant quelque peu la fourmilière aux côtés des figures d'autorité masculines qu'elle côtoie. Une femme iconique dans un parc blindé de dinosaures furibards et de mecs trop sûrs d'eux.

O joie : après plus de dix ans d'absence (sa dernière apparition datait de Jurassic Park 3 en 2001), la Dre Ellie Sattler est enfin de retour dans Jurassic World : le monde d'après, troisième opus d'une licence prolongeant la mythologie initiée par le romancier Michael Crichton et le cinéaste Steven Spielberg.

Un film qui rappelle pourquoi ce personnage importe autant dans la saga.

"Jurassic Park", film féministe ?

Et si Ellie...

Lire la suite


À lire aussi

Scandale, invisibilisation, héroïnes : Alice Coffin nous raconte son "Génie lesbien"
Qui était Antoinette Fouque ? 4 mots-clés pour mieux connaître l'icône féministe
8 héroïnes noires qui mériteraient leur propre série

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles