Emily in Paris : comment reproduire le look années 60 de Lily Collins

·2 min de lecture

Dans la saison 2 de la série Netflix « Emily in Paris », Lily Collins arbore une coiffure et un maquillage années 60 que l’on adore. Grâce au coiffeur de la série, Mike Desir, et à la make-up artist Aurélie Payen, on sait aujourd’hui comment reproduire ce look.  

Le chic et l’élégance à la française participent au succès de la série Netflix « Emily in Paris » (en plus des histoires d’amour de la protagoniste). Un style qu’Emily tente d’approcher chaque jour grâce à sa garde-robe mais aussi sa mise en beauté. Tout au long de cette deuxième saison, les inspirations sont différentes, mais l’une d’entre elles nous a tapé dans l’œil : c’est son look années 60, digne des plus grandes pin-up.  

Mike Desir, coiffeur de la série, nous raconte son inspiration pour cette coiffure rétro. À l’image de cette séquence mythique, où le bateau-mouche rive vers la Tour Eiffel, la coiffure d’Emily devait, elle aussi, devenir emblématique. Avec le choix d’une robe inspiration vintage, Mike Desir souhaitait coller à l’image des années 60. C’est donc naturellement qu’il s’est laissé glisser vers la tendance de cette époque : le foulard carré replié en bandeau. Il explique que cette coiffure babydoll est idéale pour mettre en valeur le port de tête, et que le choix d’un joli foulard en soi blanc permettra d’apporter une belle ligne de lumière aux cheveux, en plus d’une touche de glamour.   

Comment reproduire la coiffure année 60 d’Emily Cooper ?   

Mike Desir nous dévoile tous les secrets de cette coiffure portée par Lily Collins.  

Dans un premier temps, il est important de redessiner sa raie, et de la faire au milieu de sa tête, sur 5 cm de longueur. Puis, isoler les deux mèches de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles