Emily Ratajkowski offre des poupées à son fils (et on applaudit)

Emily Ratajkowski s'oppose à l'idée d'une éducation soumise aux stéréotypes de genre. La preuve ? La jeune mère tient à offrir des poupées à son fils.

Une éducation sexiste ? C'est ce que fuit plus que tout la top Emily Ratajkowski. Jeune maman, "EmRata" aime à partager ses recommandations déconstruites en ce sens. La dernière en date ? Offrir à son fils Sylvester Apollo Bear, né en mars 2021, des poupées. Car non, ce n'est pas que pour les filles.

Ce faisant, l'influenceuse souhaite répondre à la masculinité toxique et aux codes de la virilité. Pour elle, il n'y a rien de mal à ce qu'un garçon joue à la poupée, ou aime la couleur rose. Dans le dernier épisode de son podcast "High Low", elle confie : "Il est tellement excité, il adore jouer avec des choses qui ont des roues. Et je lui ai commandé une poupée et un service à thé. Parce que je me suis dit : 'Il faut qu'on équilibre ça'. Mais aussi : 'Est-ce que c'est juste ce qu'il aime naturellement ?'"

"Je me demande, est-ce que ça [le choix des jouets, ndlr] fait partie des manières de s'assurer que le conditionnement ne se produit pas ?", s'interroge la mannequin à ce sujet.

Une éducation féministe ?

Le "conditionnement" à la masculinité, une réflexion de longue date. L'an dernier, relate Pop Sugar, la star fustigeait déjà la masculinité toxique : "Je l'observe dans ma vie, je perçois la façon dont elle limite les hommes et à quel point leur existence et leur vie peuvent être déprimantes lorsqu'ils doivent adopter cette masculinité toxique".

"EmRata" n'aimerait donc pas qu'il arrive la même chose à son enfant. Elle n'est pas la...

Lire la suite

VIDÉO - La Minute d'Emily Ratajkowski

À lire aussi

Bumble offre une semaine de congé à ses employés pour se reposer (et on applaudit)
Son fils harcelé pour avoir porté du vernis : un papa dénonce la "masculinité toxique"
Oui, le fils de Dwayne Wade porte des faux ongles : et alors ?