Emily Ratajkowski, Thylane Blondeau, Jourdan Dunn : toutes réunies au défilé JW Anderson

Sur le catwalk comme au premier rang, les stars se sont réunies ce samedi 17 septembre à l’occasion du défilé printemps-été 2023 de JW Anderson. Après avoir démarré en grande pompe à New York le 9 septembre dernier, la Fashion Week printemps-été 2023 a pris ses quartiers à Londres ce vendredi 16 septembre. Chamboulée par la disparition de la reine Elisabeth II, survenu le jeudi 8 septembre, l’édition londonienne de la semaine de la mode a tout de même été maintenue par le British Fashion Council. Si Burberry, maison de luxe britannique emblématique, a préféré reporter son défilé prévu initialement ce samedi 17 septembre, nombreux sont les marques et les créateurs à s’être tenus au calendrier officiel. C’est le cas notamment du créateur irlandais Jonathan William Anderson, à la tête de la direction artistique de Loewe mais aussi de sa propre maison, JW Anderson, dont la collection printemps-été 2023 a été présentée à cette date.Lire aussi >> Comment la Fashion Week de New York est revenue en force Les stars au rendez-vous du défilé JW Anderson printemps-été 2023 Quelques stars ont pu être aperçues au premier rang du défilé JW Anderson ce samedi. Parmi elles, le chanteur français Eddy de Pretto, lové dans un sweat-shirt en maille gris et jaune de la marque, mais aussi le top model londonien Jourdan Dunn, venue assister au show dans un outfit simple et efficace composé d’un t-shirt blanc à découpes et d’un jean boyfriend. Mais c’est bien sur le catwalk que les célébrités se sont données rendez-vous. Un casting 5 étoiles comprenant Emily Ratajkowski, la frenchie Thylane Blondeau ou encore le mannequin et ex-petite amie de Romeo Beckham, Mia Regan. Hommage à la reine, pièces trompe-l’œil et pointe d’humour En investissant le Las Vegas Arcade de Soho, haut lieu de divertissement londonien, Jonathan Anderson a donné d’emblée le ton de son défilé printemps-été 2023. Leitmotiv ultime du créateur, le trompe-l’œil s’est retrouvé sur plusieurs robes courtes asymétriques, dont la matière plastifiée et l’imprimé poisson rouge rappelaient le prix gagné autrefois après une partie de pêche au canard dans une fête foraine, aka un poisson rouge bullant dans son sac plastique. Outre ces jeux d’illusion, le créateur irlandais est aussi connu et reconnu pour sa créativité sans limite et sa mode subversive, qui se sont exprimées ici via des touches d’ordinateur Windows datant des années 90, XXL et placées ici et là sur des robes ou en all-over sur un top à col cheminé. Les pulls sont détournés et retournés, les cintres sont enroulés dans des jerseys et intègrent les vêtements, des imprimés kitsch de dauphin ou de tropiques habillent body, combinaisons, bottines vernies et sacs à main… Une collection fun, prêtant autant à sourire qu’à réfléchir sur ce qu’est vraiment la mode, jusqu’à ce que la dernière silhouette arrive : une robe t-shirt noire imprimée de quelques mots en hommage à la reine Elisabeth II.