Emma Smet et le harcèlement scolaire : « Il faut en parler, et s’appuyer sur les siens »

Pauline Bosquet
·1 min de lecture

Dans les colonnes de « Télé Poche », ce lundi 9 novembre, Emma Smet s’est livrée sur le harcèlement scolaire qu’elle a subi durant son enfance. 

Emma Smet fait partie de la grande famille Hallyday/Smet. Mais, être « fille de » ou « fils de » peut parfois apporter quelques ennuis. Petite-fille du célèbre rocker  Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre 2017, fille du mannequin Estelle Lefébure et du chanteur David Hallyday, mais également nièce de l’actrice Laura Smet, la jeune femme n’a pas toujours bien vécu la célébrité de son entourage. Dans une interview accordée à « Télé Poche », ce lundi 9 novembre, Emma Smet s’est livrée avec émotion sur le harcèlement scolaire dont elle a été victime durant son enfance. 

« J’ai changé cinq fois d’école »  

Emma Smet a beaucoup souffert de son patronyme, amenant parfois à de lourdes conséquences. « J’ai changé cinq fois d’école dont une fois parce que j’avais été harcelée en raison de mon pedigree », raconte-t-elle à l’hebdomadaire. « J’ai aussi été témoin d’histoires pas cool, ajoute-t-elle. Dans tous les cas, il faut en parler, et s’appuyer sur les siens. » La jeune actrice incarne actuellement Sofia Daunier-Jacob, dans la série « Demain nous appartient », diffusée tous les soirs sur « TF1 », et dans laquelle le thème du harcèlement scolaire a été abordé par le biais de son personnage. « L’idée, c’est de montrer les dégâts, l’escalade et aussi d’inviter les victimes à parler. C’est aussi important de montrer combien la famille est un refuge », conclu-t-elle.  

Depuis qu’elle a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi