Emma Watson a offert quelques précisions sur l’expression virale « être en couple avec soi-même »

Emma Watson à l’avant-première mondiale du film Les Filles du docteur March au Museum of Modern Art le 7 décembre 2019 à New York. [Photo: Getty]

Emma Watson s’est confiée sur ses récents propos et sur le fait qu’elle se considère actuellement « en couple avec elle-même ».

L’actrice et activiste de 29 ans a inventé l’expression « self-partnered » (en couple avec soi-même) dans le cadre d'une interview avec British Vogue en novembre.

L’ancienne star de la saga Harry Potter a mentionné avoir appris à être célibataire et heureuse lorsque le sujet des pressions imposées aux femmes à l'approche de la trentaine a été évoqué.

« Ça m'a pris beaucoup de temps, mais je suis très heureuse [d'être célibataire]. J'appelle ça être en couple avec soi-même », a-t-elle confié au magazine. 

L’expression a immédiatement attiré l'attention des médias du monde entier et a entraîné pas mal de réactions.

Emma Watson a depuis clarifié ses propos.

Elle a expliqué ce qu’elle entendait par « être en couple avec soi-même » lors d’une interview avec E! pour « The Rundown » à l’occasion de l’avant-première du film Les Filles du docteur March qui s’est déroulée à Los Angeles dimanche.

« Il s'agit surtout de la relation que vous entretenez avec vous-même et le fait de ne pas se sentir incomplète juste parce que vous êtes célibataire », confie-t-elle.

Elle a également confié être surprise par les vives réactions suite à un commentaire « lancé comme ça ».

« J’ai vraiment répondu ça comme ça, sans penser que ça allait prendre de telles proportions », confie-t-elle.

« Et je me suis réveillée le lendemain matin avec des tonnes de messages sur mon téléphone. Tous mes amis m'envoyaient des messages en disant : ‘En couple avec soi-même ?' C’est dingue ».

Elle est surprise par toute cette attention inattendue, mais confie être « ravie que certaines personnes se sentent plus fortes » grâce à ce commentaire.

Par le passé, Emma Watson a fréquenté l’analyste financier britannique, Jay Barrymore, et le gestionnaire de la Silicon Valley, Mack Knight.

Cette réaction des médias rappelle la tempête médiatique autour de la désormais célèbre séparation consciente de Gwyneth Paltrow, une expression créée pour décrire sa séparation à l’amiable avec son ex-mari Chris Martin en 2014 après 10 ans de mariage.

Francesca Specter