Emmanuel Macron annonce 5000 terrains de sport de plus dans les écoles d'ici 2026

Ce plan fait suite à un premier plan "5000 terrains" lancé en 2021, avec déjà 4500 équipement financés selon l'Elysée.
"Cela fera 10.000 fin 2026, c'est l'héritage des Jeux Olympiques. Vous êtes la génération 2024", a lancé le président à l'occasion d'un déplacement au collège Daniel-Argote d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques).

Un "test d'aptitudes physiques" pour les 6ème

"Tout ça va donner plus de place au sport à l'école et en dehors. On apprend mieux en faisant du sport à l'école", s'est félicité Emmanuel Macron qui a rencontré les professeurs et les élèves en compagnie de la ministre des sports Amélie Oudéa-Castéra et d'anciens sportifs de haut niveau comme le handballeur Jackson Richardson.

Selon l'Élysée, c'est un investissement de 300 millions d'euros sur 3 ans. Dans le détail, cela représente 1500 projets dans les cours de récréation, 3000 équipements sportifs légers et 500 équipements plus structurants tels des gymnases ou des piscines. Un tiers de ces équipements seront positionnés sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Par ailleurs, le président a annoncé la mise en place "de tests d'aptitudes physiques en 6ème pour mieux évaluer l'évolution de la condition physique des jeunes".

Le sport "donne de la confiance"

"C'est le meilleur instrument de prévention en terme de santé. Un des fléaux, c'est l'obésité. Qui gagne du terrain. Le sport lutte contre ça. Et ça donne de la confiance", a-t-il estimé.
Il a également promis un accroissement progressif de 10.000 à 25.000 places en sport étude d'ici 2026. "On va préparer les champions de demain", a-t-il dit. L'établissement Daniel-Argote a été choisi pour mettre en avant la mesure des deux heures de sport en plus au collège. Ce programme concernait 170 collèges l'an dernier, il est déployé dans 700 établissement sur tous les départements en cette rentrée et a vocation à être généralisé à tous les élèves en 2026.

L'Éducation nationale, "domaine réservé" du président

"Cela va permettre d'orienter les enseignements et c'est deux heures de plus qu'on fait au collège, avec les fédérations, les clubs, les collectivités locales", s'est réjoui le président.
Emmanuel Macron avait déjà assisté à une pré-rentrée vendredi dans un lycée professionnel du Vaucluse et affirme désormais que l'éducation fait partie du "domaine réservé" du chef de l'Etat. "Je voudrais qu'il y ait à terme une heure de sport par jour au primaire", avait également lancé Emmanuel Macron lundi alors que la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a relevé que 10% à 15% des écoles n'étaient pas encore rentrées dans ce dispositif d'une demi-heure de sport par jour.

Article original publié sur BFMTV.com