• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron moqué : cette comparaison peu flatteuse d'un tabloïd anglais

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron, déjà critiqué en France, n’est pas non plus en odeur de sainteté de l’autre côté de la Manche. En effet, mercredi 6 octobre 2021, le tabloïd anglais The Sun a dévoilé sa Une un brin provocante. On peut y voir Emmanuel Macron en premier plan. Sur cette image, le président de la République apparaît en un personnage politique autoritaire et inflexible. On le voit en Napoléon Ier, autrement appelé Napoléon Bonaparte. Il s’agit d’un montage réalisé par le journal britannique. Ces derniers en veulent énormément à Emmanuel Macron — qui avait déjà été comparé à Napoléon — d’avoir bloqué 5 millions de doses de vaccin qui étaient censés arriver au Royaume-Uni.

La politique menée par Emmanuel Macron fait aussi débat sur un autre continent : l’Afrique. En effet, l’Algérie est choquée par les propos tenus par le chef de l’État le samedi 2 octobre 2021. Cité par Le Monde, Emmanuel Macron avait alors critiqué le “système politico-militaire” algérien “fatigué”. Il faisait alors référence à l’Algérie comme d’un pays “construit sur la rente mémorielle” et “la haine de la France”. Il s’est également questionné sur l’état dans lequel se trouvait l’Algérie avant la colonisation française. "La construction de l’Algérie comme nation est un phénomène à regarder. Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française ? Ça, c’est la question", avait-il encore dit.

Depuis, Emmanuel Macron, en pleine campagne présidentielle, a déclenché la colère du gouvernement algérien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles