Comment Emmanuel Macron a causé des turbulences dans le couple d’un ténor de la droite

·2 min de lecture

Pour certains, l’élection présidentielle de 2022 semble encore loin. Mais pour d’autres, c’est comme si c’était demain. Depuis déjà quelques mois, les spéculations vont bon train. Les partisans de François Hollande espèrent son retour à l’Elysée, tout comme ceux de Nicolas Sarkozy, tandis que les fans de l’ancien Premier ministre, Edouard Philippe, le voient déjà à la tête du pays. Mais de son côté, Emmanuel Macron ne semble pas dans la meilleure position. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, le président de la République accumule les détracteurs. Après la crise des Gilets Jaunes et la réforme des retraites, sa gestion de la crise sanitaire ne fait clairement pas l’unanimité auprès des Français… ni même auprès de ses fidèles adeptes. Dans son édition du jeudi 4 mars 2021, le magazine L’Express consacre d’ailleurs un article à la “désillusion” des élus de droite, totalement déçus par la Macronie.

Nos confrères évoquent notamment le cas de David Lisnard, le maire LR de Cannes. Membre des Républicains, ce dernier “émet chaque jour des critiques à l’égard de la politique du gouvernement comme du fonctionnement de l’Etat”. Pourtant, il était l’un des premiers à soutenir le mari de Brigitte Macron avant l’élection de 2017. “Lisnard faisait le siège d’Emmanuel Macron pour qu’il aille à la présidentielle, lui assurant que c’était ‘son sommet’ et que, lui, il ferait ‘tout exploser dans le Sud’. Psychologiquement, ce genre de comportement a joué sur l’envie de se déclarer”, explique notamment un conseiller du Président. D’ailleurs, les proches d’Emmanuel Macron ont conservé tous les SMS dont David Lisnard le bombardait à l’époque, “prêts à les exhiber pour prouver la versatilité de l’élu”.

Mais L’Express révèle une anecdote pour le moins surprenante : ces échanges ont bien failli causer la fin du couple de David Lisnard ! “Ma femme croyait que j’avais une maîtresse”, s’amuse aujourd’hui le maire de Cannes. Nul doute que son épouse, Jacqueline Pozzi, a dû être aussi étonnée que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite