Emmanuel Macron giflé à Tain-l’Hermitage : que risque l’auteur présumé ?

·1 min de lecture

C’est une séquence montrant un geste d’une rare violence à l’égard d’un président de la République… et à laquelle les Français ne sont pas habitués. Mardi 8 juin 2021, peu avant 14 heures, un homme a agrippé le bras d’Emmanuel Macron avant de le gifler avec force. Le chef de l’Etat était venu s’approcher d’une foule derrière une barrière de sécurité, en marge d’un déplacement dans la Drôme, à Tain-l’Hermitage, lors de son “tour de France des régions”, lorsque la scène a eu lieu. Elle a été filmée puis publiée sur les réseaux sociaux, avant d’être largement relayée par de nombreux médias. Et pour cause : voir un homme gifler un Président est (heureusement) très rare en France. “Vers 13H15, le Président était remonté dans sa voiture après avoir visité un lycée et il est ressorti car des badauds l'appelaient. Il est allé à leur rencontre et c'est là que l'incident s'est produit”, a précisé la préfecture à l’AFP. Deux personnes ont été placées en garde à vue : “Damien T., auteur présumé de l'agression du président de la République, et Arthur C. ont été interpellés par les gendarmes du Peloton de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Valence”, a rapidement fait savoir Le Figaro. “Nés tous les deux en 1992, ils sont originaires de Saint-Vallier dans la Drôme. Ils sont inconnus des services de renseignement [...] Ils sont présentés, de source informée, comme des ‘Gilets jaunes.’”

Très vite, de nombreux représentants politiques de tous bords ont tenu à réagir et faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite