• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron, un "grand sensible" ? Les révélations de Gaël Tchakaloff

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pensionnaire de l'Élysée depuis qu'il a été élu président de la république en 2017, Emmanuel Macron devrait sans grande surprise se présenter à l'élection présidentielle de 2022 pour briguer un 2ème mandat à la tête du pays. Ayant récemment porté plainte contre un paparazzi, le chef de l'Etat apparait toujours sûr de lui devant les caméras. Pourtant, le compagnon de Brigitte Macron serait plus sensible qu'il n'en n'a l'air, si l'on en croit les révélations de l'écrivaine Gaël Tchakaloff. Celle qui a relaté l'intimité du couple présidentiel dans son dernier livre, baptisé Tant qu’on est tous les deux, s'est confiée au sujet du chef de l'Etat dans les colonnes de Sud Ouest dimanche 26 septembre 2021.

"C'est un tactile, il fait beaucoup de clins d'œil, et j'avais en effet l'image d'un homme qui avance, sûr de lui. Or, en l'observant, il y a beaucoup de signes physiques qui le trahissent par exemple, quand il se gratte autour des ongles parfois jusqu'au sang", a affirmé l'écrivaine, tout en assurant que le président de la république "a aussi du mal à cacher son émotivité". Ces fameuses manifestations "de doute ou de sensibilité" avaient déjà été évoquées par Gaël Tchakaloff dans son ouvrage, ce que l'entourage d'Emmanuel Macron lui avait "beaucoup reproché", "parce que ce n'est jamais bon de le montrer quand on est chef d'État", souligne-t-elle. "Moi je pense que le doute est une forme d'intelligence. Emmanuel et Brigitte Macron sont tous les deux des affectifs qui ne rendent pas forcément (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles