Emmanuel Macron interpellé par une lycéenne dans le Tarn au sujet des ministres "accusés de viol"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dernière ligne droite pour le gouvernement d'Emmanuel Macron. Jeudi 9 juin 2022, le chef de l'État était à Gaillac, dans le Tarn, pour une visite de la compagnie de Gendarmerie locale en compagnie du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Le sujet du jour ? La sécurité. Et lors de sa venue dans le Sud-Ouest, Emmanuel Macron s'est prêté à des bains de foule. Le président de la République a été interpellé par une lycéenne au sujet des récentes polémiques qui entachent l'exécutif, avec les accusations de viol qui pèsent sur Gérald Darmanin et Damien Abad. "L'objectif principal de votre quinquennat est l'égalité des femmes et la protection des femmes qui sont violentées. En attendant, vous mettez à la tête de l'État des hommes qui sont accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ?", interroge la jeune fille, dont l'échange avec Emmanuel Macron est filmé par les caméras de BFMTV. "Je suis pour la libération de la parole et je l'ai accompagnée. Je continuerai de l'accompagner et de la protéger, mais en même temps, pour fonctionner en société, vous devez avoir de la présomption d'innocence", lui rétorque le chef de l'État.

Des propos qui n'ont pas convaincu l'ensemble de son auditoire. Certains ont accablé Emmanuel Macron, l'accusant de "menteur" et de personne "abominable". Pour rappel, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait été accusé de viol en 2017 - le 13 janvier 2022, le parquet de Paris avait requis un non-lieu. Autre affaire avec Damien Abad : le nouveau (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles