Emmanuel Macron interpellé par une petite fille... qui voulait voir Jean-Luc Mélenchon !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron ne fait pas l'unanimité, même chez les plus jeunes. En déplacement à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), mercredi 8 juin 2022, le président de la République a fait la rencontre d'une petite fille déjà très loquace. Alors qu'il prenait des photos et répondait volontiers aux questions des habitants, il a été interpellé par la fillette, qui aurait préféré être en face d'un tout autre homme politique. "Il est où Mélenchon", demande-t-elle à plusieurs reprises à Emmanuel Macron. Pris de court, le chef de l'Etat va amicalement tenir la main et caresser la tête de sa jeune interlocutrice, puis tenter de lui répondre au mieux, devant les caméras de BFMTV. Malheureusement, à quelques jours du premier tour des élections législatives, la fillette (qui est loin d'être en âge de voter) n'en démordra pas.

C'est avec beaucoup d'assurance que la petite fille va questionner le Président sur son adversaire politique. Emmanuel Macron se contentera de répondre que le chef de file de La France insoumise "n'est pas là". Ce à quoi la jeune partisane de l'Insoumis rétorquera : "Moi je veux qu'il gagne". De la manière la plus pédagogique possible, le mari de Brigitte Macron va expliquer à la petite fille que lui souhaite l'inverse. "Moi, je ne veux pas qu’il gagne aux législatives sinon après je ne pourrai pas faire les choses, c’est pour ça que je suis là", a-t-il déclaré, tentant tant bien que mal de la convaincre. La scène ne durera que quelques secondes. Mais ce court échange montre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles