Emmanuel Macron intimidé ? Sa toute première conversation avec ses homologues étrangers dévoilée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron accède à la présidence de la République en 2017. À l'époque, il remporte l'élection face à Marine Le Pen, avec 66,10% des voix d'électeurs. Il devient alors, à 39 ans, le plus jeune Président de la Cinquième République. Dès son entrée en poste, le nouveau chef de l'Etat doit répondre aux exigences du pays. Mercredi 4 mai 2022, la chaîne Youtube du palais présidentiel a partagé la première partie d'une nouvelle série documentaire intitulée 5 ans à l’Elysée. Elle revient sur la première année au pouvoir d'Emmanuel Macron. Dès les premières minutes, le Président est vu entouré de ses ministres dans une salle de réunion. Il participe par téléphone à sa toute première "conversation spéciale" avec ses homologues étrangers. Une situation au cours de laquelle il peine à cacher sa gêne.

Il semblerait qu'Emmanuel Macron n'a pas toujours eu l'aplomb et la verve qu'on lui connaît aujourd'hui. Pendant ses premiers jours au pouvoir, il apprenait timidement quelles allaient être ses attributions au cours de son quinquennat. Au lendemain de son investiture, il a dû participer à sa première "conversation spéciale", avec d'autres dirigeant européens. Dès le début de l'échange téléphonique, alors qu'il trie ses différents documents, le nouveau Président est accueilli par Angela Merkel, l'ancienne chancelière allemande. "Nous sommes ravis d'accueillir Emmanuel pour la première fois dans cette conversation spéciale", déclare-t-elle, tandis qu'une voix d'homme lance un "félicitations". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles