Emmanuel Macron : sa réponse surréaliste à la polémique des Uber Files

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dimanche 10 juillet 2022, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a révélé qu'entre 2014 et 2016, alors qu'il était ministre de l'Économie, Emmanuel Macron a favorisé l'implantation de la société américaine Uber en France. Selon l'enquête de nos confrères, tandis qu'une loi tentait de réguler le marché des VTC, il a secrètement rencontré Travis Kalanick, le fondateur de la plateforme. Après ces mystérieux rendez-vous, les documents exhumés par l'enquête dévoilent que "l'objectif du ministère de l'économie [était] d'avancer afin de clore le dossier VTC-taxis tout en évitant que trop de barrières soient imposées au développement du secteur VTC". Après la parution de l'enquête, Emmanuel Macron a été invité à répondre à la polémique. Interpellé par la presse lors d'un déplacement en Isère, mardi 12 juillet 2022, il a déclaré tout assumer et a tenu des propos surprenants.

"Je me félicite de ce que j'ai fait", déclare le président de la République. Après avoir dit haut et fort qu'il avait envie "d'emmerder" les non vaccinés, Emmanuel Macron fait à nouveau des vagues. Tandis que certains politiques appartenant au RN et à la Nupes crient au scandale, le chef d'État se dit "extrêmement fier" d'avoir "créé des milliers d'emplois". Mais, c'est sa réponse totalement décomplexée aux critiques de ses opposants politiques qui interpelle. "Je conçois qu’ils veuillent s’en prendre à ma pomme. Cela fait cinq ans et demi, je suis habitué ! Très sincèrement comme disait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles