• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron : ce SMS brutal pour signer sa "rupture" d'avec François Hollande

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une méthode peu conventionnelle. Le 30 août 2016, Emmanuel Macron prend une décision qui marquera un tournant considérable dans sa carrière politique. Ministre de l'Économie de l'Industrie et du Numérique jusqu'alors, sous la présidence de François Hollande, le jeune outsider de 39 ans décide de quitter son poste ministériel pour fonder son propre parti En Marche. Un coup dur pour l'ancien président de la République, qui a vécu ce départ comme une véritable trahison. C'est d'ailleurs ainsi que se résume le chapitre sur cette "rupture" au sein de l'Élysée dans Le Traître et le néant, paru le 13 octobre 2021 aux éditions Fayard. Gérard Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du Monde, auteurs de Sarko m'a tuer et Un président ne devrait pas dire ça, reviennent en détail sur cet épisode marquant dans l'histoire de la Ve République.

Dans le livre de 620 pages, Gaspard Gantzer, conseiller chargé de la communication présidentielle sous François Hollande, se confie sur l'un des pires moments du mandat de l'ancien Président. Selon lui, la collaboration entre Emmanuel Macron et François Hollande se serait soldée via un simple SMS de trois mots : "Le lundi 29 août, Macron va voir Hollande dans son bureau et lui dit : ‘Oui mais non... non mais oui... je ne suis pas bien, je n’ai pas d’espace", explique Gaspard Gantzer. Mais il ne lui dit pas explicitement qu'il part. "François Hollande lui dit : ‘Eh bien, réfléchis, voilà, et on s’en reparle", précise l'ancien chargé de communication. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles