Emmanuel Macron : ses téléphones ciblés par le logiciel espion Pegasus ? Pourquoi l’Elysée est très inquiet

·1 min de lecture

Embarras au sommet de l'Etat. Une grande enquête journalistique menée par plusieurs médias internationaux dont Le Monde et la cellule investigation de Radio France a révélé que plusieurs Etats avaient acquis un logiciel, Pegasus, mis au point par la société israélienne NSO, permettant de récupérer toutes les informations (messages, photos, contacts..) contenues dans les téléphones portables de milliers de personnes. Hommes politiques, journalistes, avocats, opposants politiques..La liste est longue. 50 000 personnes dont plus de 1000 en France seraient concernées. Parmi elles, Emmanuel Macron. Son téléphone portable privé fait partie de la liste des numéros espionnés, en l'occurence par le Maroc. C'est l'un de ceux qui apparaît sur sa photo officielle. Pour l'heure, on ignore si le contenu de son téléphone a été "infecté", en clair si son contenu a été capté. Il faudrait, pour cela, mener une analyse technique très poussée de son appareil. Le royaume chérifien se défend d'être à l'origine de cet espionnage. Quant à la société NSO, elle affirme que le président français "n'avait jamais été une cible ou n'avait jamais été sélectionné comme une cible par ses clients". Reconnaissant que "les faits sont très graves s'ils sont avérés", l'Elysée dit souhaiter que "toute la lumière soit faite. Certaines victimes françaises ont déjà annoncé qu’elles porteraient plainte, et donc des enquêtes judiciaires vont être lancées ", ajoute le communiqué.

Emmanuel Macron, président 2.0, dispose de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles