Empow’Her fait son festival

©Vincent Largilet

Du 16 au 18 septembre, la Cité Fertile, à Pantin, accueillera le festival Empow’her, célébrant les femmes qui façonnent le monde. Rencontre avec Soazig Barthélemy, fondatrice et CEO.

Voilà dix ans qu’Empow’Her accompagne des femmes du monde entier pour les aider à monter des entreprises, à prendre confiance en elle, à mener des actions solidaires… Sa présidente et fondatrice, Soazig Barthélemy, prodigue ses meilleurs conseils.

ELLE. Les femmes ont moins accès aux prêts, aux ressources foncières, aux levées de fonds, et cela dans le monde entier…

Soazig Barthélemy. Oui, c’est pour cela qu’il est plus difficile pour elles de lancer leurs projets, et qu’il est impératif de changer la culture entrepreneuriale dans sa globalité. La présence de femmes, et en général d’une certaine diversité dans le secteur, permet de repenser l’entrepreneuriat. On nous colle de nombreux stéréotypes, comme le fait d’avoir un goût moins prononcé pour le risque, de nous cantonner à certains domaines, d’être de meilleures manageures… Mais ces prétendues faiblesses devraient être érigées en norme : pourquoi ne pas enseigner aux entrepreneurs à mieux manager, à collaborer davantage au sein d’une filière plutôt que de vouloir à tout prix être premier sur le marché et écraser la concurrence ? Ce sont des choses qui bénéficieraient à tout l’écosystème.

ELLE. Que signifie pour vous le mot « empowerment » ?

S.B. En anglais, l’empowerment est un processus d’acquisition de pouvoir, qui se fait à titre individuel : on ne peut pas empowerer quelqu’un, il doit le faire lui-même. Et à la fois, c’est collectif et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi