Encéphalite : symptômes, traitement, séquelles de cette inflammation cérébrale

Selon les estimations, l'encéphalite pourrait concerner entre 0,07 et 12,6 individus sur 100 000 chaque année (d'après l'étude sur les encéphalites de l'adulte réalisée par le centre hospitalier universitaire de Grenoble en 2018). Il s'agit d'une inflammation de l'encéphale, qui peut toucher aussi bien les adultes que les enfants. Les causes de la maladie sont diverses, et restent encore mal connues. Généralement, il s'agit d'une infection virale, bactérienne, ou plus rarement fongique, mais dans environ 1 cas sur 5, l'origine n'est pas infectieuse (centre hospitalier universitaire de Grenoble). Parfois létale, l'encéphalite peut occasionner de sérieuses séquelles et lésions cérébrales.

L'encéphale désigne la partie du système nerveux située à l'intérieur de la boîte crânienne. Il comprend les deux hémisphères cérébraux du cerveau, le cervelet et le tronc cérébral. En cas d'encéphalite, on observe une inflammation non suppurative du parenchyme cérébral. Peu étudié, le taux d'incidence de cette pathologie grave, et potentiellement létale, pourrait être compris entre 0,07 et 12,6 cas sur 100 000 habitants (centre hospitalier universitaire de Grenoble). Chez la plupart des patients, les causes précises de la maladie restent inconnues. La plupart des encéphalites sont d'origine infectieuse (encéphalites virales, bactériennes, parasitaires ou mycosiques), le plus souvent provoquées par un virus. Mais elles peuvent aussi être immunologiques (encéphalites auto-immunes ou post-infectieuses). (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles