Enchères : dispersion du mobilier ancien de Cartier

Par Hervé Dewintre
·1 min de lecture
Bureau plat de style Louis XV par Paul Sormani (1817-1877), à l'affiche de la vente programmé par Artcurial le 3 mars.
Bureau plat de style Louis XV par Paul Sormani (1817-1877), à l'affiche de la vente programmé par Artcurial le 3 mars.

Dès son arrivée à la direction de Cartier en 2016, Cyrille Vigneron a souhaité clarifier l'identité de la maison de luxe française. Cette transformation globale s'exprime notamment par une rénovation profonde de l'intégralité des points de vente du joaillier à travers le monde. Les 240 lots proposés à la vente le 3 mars prochain par Artcurial proviennent donc des boutiques récemment rénovées. Cette vente a deux objectifs : le premier consiste à s'inscrire dans une stratégie robuste de responsabilité sociétale. L'intégralité des bénéfices sera en effet versée à la fondation Cartier Philanthropy. Le second est pédagogique puisqu'il raconte et éclaire le goût Cartier. Et plus précisément le goût si spécifique de Louis Cartier et de Jeanne Toussaint, qui a pris la direction artistique du joaillier en 1933. « Ce mobilier reflète une facette de notre identité, confirme Pierre Rainero, directeur image, style et patrimoine de Cartier. Sens des proportions, harmonie des formes? Louis Cartier comme Jeanne Toussaint ont tous deux puisé dans le XVIIIe siècle français pour asseoir les bases du style de la maison. »

Console d?époque Louis XVI attribuée a? Georges Jacob.

© ©Th.HennocqueConcrètement, la vente mettra à l'honneur un mobilier en parfait état, prêt à l'usage. Y figureront de nombreux sièges, un florilège de bureaux plats de style Louis XV et Louis XVI, mais aussi des pièces de mobilier XXe : luminaires provenant de la maison Charles ou de créateurs, tels que [...] Lire la suite