Endocardite infectieuse : causes, symptômes, complications, traitement

Les endocardites se caractérisent par une inflammation de l’endocarde. Certaines d’entre elles sont dites infectieuses, souvent dues à des streptocoques, à des staphylocoques, ou à des champignons. Relativement rare, l’endocardite infectieuse peut avoir de graves conséquences pour le patient et nécessite une hospitalisation. Cependant, environ 20 % des patients hospitalisés décèdent de cette pathologie (d’après le dossier sur la prophylaxie de l’endocardite infectieuse publié par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale en 2021). Souvent difficile à poser, le diagnostic de l’endocardite infectieuse repose essentiellement sur l’échocardiographie et sur les cultures de sang (hémocultures) qui visent à identifier l’agent responsable. Non prise en charge, la maladie s’avère mortelle et son traitement dépend du micro-organisme en cause.

L’endocardite infectieuse est une pathologie rare, qui peut avoir de graves conséquences. En France, son taux d’incidence est estimé à environ 30 cas pour un million d’habitants par an (d’après le poster sur les données épidémiologiques et facteurs impliqués dans la mortalité intrahospitalière liée à l’endocardite infectieuse publié par le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph en 2015). 6 patients sur 10 ont une pathologie sous-jacente (valvulopathie native, prothèse valvulaire, maladie cardiaque congénitale), mais dans 40 % des cas, le cœur est en bonne santé (Vidal). L’endocardite infectieuse peut aussi bien affecter les enfants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles