Endométriose : la maladie au coeur d'une stratégie nationale

·1 min de lecture

Depuis quelques années, les témoignages de personnalités souffrant d'endométriose (notamment l'actrice et marraine de l'association EndoFrance Laetita Millot) ainsi que l'engagement des experts et des associations de patientes ont fait bouger les lignes. Mais ce n'est pas suffisant.

Ce mardi 11 janvier, le président de la République a annoncé le lancement d'une stratégie nationale contre l'endométriose "L'endométriose, ce n'est pas un problème de femmes, c'est un problème de société. La stratégie nationale que nous lançons porte l'espoir d'une meilleure qualité de vie pour des millions de filles et de femmes" a déclaré Emmanuel Macron dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Le lancement de cette stratégie nationale a pour objectif de mieux connaître la maladie, qui touche une femme sur 10, et ses causes afin de définir de nouveaux traitements, fait suite au rapport demandé par le ministre de la Santé Olivier à la députée européenne Chrysoula Zacharopoulou, également (et surtout) gynécologue et chirurgienne, qui se bat depuis des années contre cette maladie.

L'endométriose.
Pour Lola, Énora, Sandrine, et des millions d'autres femmes, c'est une souffrance physique, c'est aussi un fardeau. Car à cette maladie méconnue, se mêlent solitude, parfois honte. Alors entendons ce mot, changeons les choses, partageons leurs témoignages : pic.twitter.com/JUDdyaQYVf

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) January 11, 2022

Trois objectifs ont été fixés

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vaccin contre la grippe : la campagne est prolongée jusqu'au 28 février
Variant Omicron : symptômes les plus fréquents, incubation, durée
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mercredi 12 janvier en direct : annonces, chiffres
Don de sang : le 16 mars, on ne tiendra plus compte de vos orientations sexuelles
Autotest Covid : comment (bien) le faire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles