Enfant de 7 ans raccompagné chez lui par la police pour cause de cantine impayée : "Une humiliation"

·1 min de lecture

La polémique enfle. Le lundi 13 septembre 2021 dans le JT de 20h de France 2, la mère de l'enfant qui a été raccompagné chez lui par un policier municipal de Saint-Médard-de-Guizières (Gironde) à cause d'un impayé de cantine a témoigné. Quatre jours après les faits, elle a dénoncé "une humiliation", et a déploré "le fait que [son] fils de 7 ans soit reconduit à la maison par un policier municipal alors qu’il n’a rien à voir dans les histoires". "Ce n’est pas du tout ses problèmes, la dette…", a confié la jeune femme, qui ne paye plus la cantine depuis 2019 et dont l'impayé s'élève à 870 euros. Mireille Conte Jaubert, maire de la ville, défend son choix : "Si elle nous avait dit qu’elle était en grande difficulté, je pense qu’on aurait aménagé des mesures, mais là, en l’occurence, elle s’est arc-boutée, elle a été très menaçante vis-à-vis de moi."

Le conflit qui oppose l'élue à la maman sans emploi aurait pu être réglé autrement, d'après la défenseure des droits, Claire Hedon. "Il y a des voies de droit très classiques, heureusement, pour récupérer un impayé. À aucun moment, il n’est nécessaire de mettre un enfant au milieu d’un conflit entre adultes. C’est vraiment inscrit dans notre droit, le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant", a-t-elle fait savoir dans le JT présenté par Anne-Sophie Lapix.

Quelques minutes après la diffusion de ce reportage, Chirley, la mère du petit garçon, a témoigné sur le plateau de Touche pas à mon poste. Elle ne cautionne pas la méthode adoptée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles