Enfants ligotés à leurs chaises hautes : "On leur servait de salaire", affirme le fils qui a alerté la police

Artyom Kabajev / Unsplash

Le mardi 30 août 2022, les policiers de Noyelles-sur-Lens font une horrible découverte. En entrant dans une maison, ils tombent sur dix enfants, dont deux âgés de 2 et 5 ans, ligotés. Les deux jeunes bambins étaient recouverts d'excréments. Visiblement maltraités, ces enfants ont été placés par les services sociaux et leurs parents appréhendés. C'est grâce à lui que tous ces enfants ont pu être libérés de cette horreur. En effet, Bryan Rouzé, 21 ans a décidé d'appeler la police, après avoir été viré de chez lui par son père. "Porter plainte contre ses parents, c'est très difficile", a-t-il confié aux équipes de TF1, le mardi 6 septembre 2022. Si cette énième dispute avec son père a été un déclic pour Bryan Rouzé, ce dernier avait très peur de voir l'un de ses frères et sœurs, mourir sous les coups de leurs parents : "Un jour, on va m'appeler et me dire que mon petit frère de six ans est mort à la suite d'un coup".

Selon le jeune homme, ses parents ont eu beaucoup d'enfants pour une seule raison : "On leur servait de salaire. À chaque enfant parti, un nouveau-né arrivait", explique-t-il. Le jeune homme déclare aussi que son père s'était contenté de travailler seulement six mois dans sa vie. Le foyer vivait alors grâce à l'argent des aides sociales. Selon le jeune homme, ses parents ont toujours voulu avoir une grande famille pour une simple et bonne raison : "C’était leur seul revenu, s’il n’y avait pas d’enfant à la suite, ils perdaient de l’argent". Aux équipes de TF1, Bryan Rouzé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite