Enfants placés à Vitré : les parents ont retrouvé leurs deux fillettes

© bernie_photo/iStock

Deux semaines après avoir été placées en pouponnière par les services sociaux, les deux petites filles d’un couple de Vitré ayant pratiqué un accouchement non-assisté (ANA) ont regagné leur domicile.

La fin d’un cauchemar pour Noémie et Raphaël. Vendredi 24 juin, deux semaines après s’être vus retirés la garde de Lou, 7 jours, et de Nausicaa, 2 ans, ces parents résidant à Vitré, près de Rennes, ont pu retrouver leurs enfants.

« Un risque de danger sur la santé des enfants » selon les services sociaux

Le 10 juin dernier, les deux fillettes avaient été placées en pouponnière par les services sociaux, ces derniers ayant invoqué « des éléments de risque de danger sur la santé et le suivi médical de deux enfants » après avoir reçu un signalement de la PMI (protection maternelle et infantile).

Selon le couple, c’est l’accouchement non-assisté (ANA) à Noémie à son domicile qui aurait éveillé les craintes des services sociaux. Figure aussi le fait que la famille n’ait pas fait voir son nouveau-né à un médecin dans les jours qui ont suivi la naissance. Lorsque Raphaël avait souhaité déclarer sa fille à la mairie de Vitré, le service état civil lui avait réclamé un certificat médical d’accouchement, ce que la famille n’avait pas. « Les agents ont alors demandé si l’enfant et la maman avaient été vus par un médecin, le père a répondu que non », s’est défendue la mairie de Vitré sur Facebook. À cela s’ajoutait un soupçon de dénutrition des deux fillettes, ce qu’on toujours contesté les parents.

Lire aussi >>

Accouchement à domicile : « La loi autorise les femmes à accoucher où elles...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles