On a enfin découvert à quelle zone du cerveau le clitoris est rattaché

·1 min de lecture

Depuis 2005, on sait parfaitement quelle zone est stimulée dans le cerveau lorsque le pénis est stimulé. Pour le clitoris, on vient seulement de trouver, en 2021. Des essais avaient déjà eu lieu, sans que l'on parvienne à dire exactement où se trouvait le clitoris dans le cortex somato-sensoriel. Cette recherche est publiée dans la revue le Journal of Neuroscience.

Une expérience a été menée avec 20 femmes entre 18 et 45 ans. Elles ont reçu chacune un petit objet rond vibrant, à poser au niveau de leur clitoris, au-dessus de leur sous-vêtement. Des stimulations de 10 secondes ont été mises en place, avec un élément pour comparer au niveau de la main droite. Ces femmes ont aussi été observées grâce à un IRM.

Aider les victimes de mutilations génitales

La zone génitale apparaît juste en dessous de l'aire éveillée par les sensations de la hanche dans le cerveau. Mais elle ne fait pas la même taille chez toutes les femmes : plus on a de rapports sexuels, plus elle est étendue, c'est surtout visible sur les 12 derniers mois, notent les chercheurs.

Cette découverte est cruciale, non seulement parce qu'elle permet d'explorer davantage la sexualité féminine, encore sous étudiée. Mais aussi parce qu'elle va permettre d'aider les victimes d'excision et de mutilation génitales en général. Le docteur Pierre Foldes, spécialiste de la reconstruction, a expliqué à France Inter : "La recherche nous permet, à nous qui travaillons sur la reconstitution du (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce samedi 25 décembre : plus de 100 000 nouveaux cas
12 astuces pour éviter (ou soulager) la crise de foie
Pensant se protéger des ondes 5G, ils portent des colliers... à base de pierre radioactive
Comment se faire plaisir quand on est diabétique
Des microplastiques découverts dans l'air pur des Pyrénées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles