Enora Malagré : ses confidences bouleversantes sur son addiction à l'alcool et aux médicaments

·2 min de lecture

Mercredi 31 mars 2021, Christophe Hondelatte a repris les mots d'Enora Malagré dans Hondelatte raconte sur Europe 1. Avec son livre Un cri du ventre sous les yeux, le journaliste est revenu sur les addictions de l'ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste.

Un cri du cœur avant tout. En 2019, Enora Malagré décide de se mettre à nu dans son premier livre, Un cri du ventre, dans lequel elle évoque cette maladie qui lui gâche la vie depuis vingt ans, l'endométriose. Dans cet ouvrage bouleversant de deux-cent pages, celle qui a dû faire face à plusieurs fausses couches raconte avec émotion comment elle a dû s'adapter à ces crises de douleur insupportables qu'aucun médecin ne parvenait à expliquer. Pourtant, l'endométriose n'a pas frappé seulement à sa porte... mais aussi à celle de sa mère et de sa grand-mère. Mercredi 31 mars 2021, Christophe Hondelatte a choisi le récit d'Enora Malagré dans Hondelatte raconte sur Europe 1. L'occasion d'évoquer comment la journaliste a sombré dans certaines addictions...

C'est en reprenant les mots d'Enora Malagré que Christophe Hondelatte a partagé sa lente descente aux enfers. Un quotidien martelé par les crampes, les saignements et une souffrance psychologique constante qu'elle tente de camoufler avec des substances anesthésiantes. "Des shots de Rhum", "des joints" à toute heure de la journée... Enora Malagré ne peut s'empêcher "de boire" pour oublier sa douleur : "Les démons sont à ma porte, je recommence à sombrer", écrit-elle dans Un cri du cœur. Mais la journaliste se reprend en main et chasse les fantômes un par un : "Augmenter la fréquence de mes séances chez le psy, faire plus d'exercices de respiration (...) Il faut que j'arrive à faire la part des choses entre mon endométriose et mes pulsions (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :