Enquête sur les nouvelles boissons anti-fatigue

VITÒRIA MOURA GUIMARÃES
·1 min de lecture

Et si les eaux dites « fonctionnelles » étaient la solution pour combattre la fatigue de fin d'hiver ? Enquête sur ces nouvelles boissons en pleine ébullition.

Vos conversations commencent ces jours-ci par « Oui, ça va, merci, mais je suis fatiguée en ce moment » ? C'est normal. « L'hiver, notre métabolisme est au ralenti, le manque de lumière perturbe le rythme circadien et, à la fin de la saison, notre organisme a accumulé des toxines », explique la naturopathe Émilie Kapps. Ajoutez à cela le contexte sanitaire, qui décuple le stress, écourte non seulement le temps passé dehors (ce qui réduit la stimulation des neurones médiateurs responsables de l'énergie et de la bonne humeur), mais restreint également les interactions sociales, engendrant une baisse de moral, et vous avez l'explication à cette baisse de tonus. Et si la solution se trouvait dans un simple verre d'eau ? Oui, mais pas n'importe laquelle : les eaux « améliorées » ou « fonctionnelles » pourraient nous aider à lutter contre l'épuisement tout en nous hydratant – et sans stocker les calories.                

C'est Gwyneth Paltrow (encore elle !), alors égérie d'une marque d'eau alcaline censée équilibrer le pH du corps en plus d'autres bénéfices, qui a lancé la tendance en 2019. Malgré la remise en cause de l'effet alcalinisant par des médecins et diététiciens, le message de la patronne de Goop a été entendu : aujourd'hui, l'offre s'est étoffée et les déclinaisons se multiplient. On trouve ainsi, par exemple, des eaux au CBD ou encore à l'hydrogène. Ces dernières sont très répandues au Japon où on les utilise comme...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi