Enquête sur les travailleurs immigrés dans les pays du Golfe, deux journalistes témoignent.

Simone

"Une chose qui m'avait extrêmement choqué quand on avait rencontré ce diplomate français au Qatar : il avait fait tout un tas de visites d'appartements, et il y avait toujours un petit placard sous l'escalier. Et l'agent immobilier lui avait dit : Mais enfin, c'est pour mettre votre domestique. Quand on entend cette histoire-là, on pense tout de suite au mot esclave."

Dans Les Esclaves de l'homme pétrole, Coupe du monde 2022 au Qatar : les coulisse d'un esclavage contemporain, les deux auteurs laissent toute la place aux témoignages qu'ils ont recueillis. Le livre se compose des paroles des travailleurs et de leur famille, mais aussi celle de diplomates, d'hommes d'affaires, de politiciens, de médecins... Une enquête édifiante qui met en exergue une réalité inhumaine.

Selon Quentin et Sebastian, les drames survenus pendant la préparation de la Coupe du Monde de football au Qatar n'est que la surface émergée de l'iceberg. Toute l'économie du pays repose sur le travail de cette masse silencieuse et anonyme. Les journalistes dénoncent un vaste système d'esclavage contemporain. Une réalité que les autorités du pays tentent de dissimuler en présentant ce genre de cas comme des exceptions.

Au cours de leur enquête, les deux hommes dévoilent les conditions de travail proches de l'esclavage : "On parle de 12h, 15h, 18h de travail par jour pour un salaire qui tourne aux alentours de 200 euros par mois.", explique Sebastian Castelier. S'ajoute à cela des "violences physiques, du racisme, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite