Enrico Macias, touché à son tour par le coronavirus : "Le virus était dans mes poumons"

L'artiste a préféré vivre sa convalescence dans l'ombre. Alors que certaines célébrités comme Michel Boujenah ou encore le Prince Albert ont fait le choix de médiatiser leur lutte contre le coronavirus, Enrico Macias, âgé de 81 ans, a préféré se soigner à l'abri des caméras, confiné dans un logement parisien. Aujourd'hui tiré d'affaire, l'interprète des Filles de mon pays a confié à Pascal Praud, sur CNews vendredi 9 mai 2020, sa surprise en apprenant le diagnostic. En effet, alors que la liste des symptômes circule sur toutes les chaînes de télévision, Enrico Macias, lui, n'en avait recensé aucun : "J'ai attrapé ce fameux Covid, j'ai eu des symptômes qui ne correspondaient pas à tout ce qu'on disait. Je n'ai pas eu de fièvre, je ne toussais pas... Et puis j'ai fait une IRM des poumons et le coronavirus était dans mes poumons." Cependant, une douleur va alarmer le chanteur.

"J'ai été sauvé par les médecins, d'autres n'ont pas eu cette chance"

"J'ai eu des douleurs abdominales terribles, le premier mois a été vraiment terrible...", a-t-il confié à Pascal Praud dans son émission L'heure des pros. Aussitôt diagnostiqué positif au coronavirus, Enrico Macias a été suivi de très près par une équipe de médecins et ce, pendant plus de quinze jours. Heureusement pour lui, son état n'a pas nécessité un passage à l'hôpital : "Je n'ai pas été hospitalisé et j'ai été sauvé par les médecins. D'autres n'ont pas eu cette chance", a-t-il confié, ému. Et pour cause, le chanteur a voulu rendre hommage à ses confrères mélomanes brutalement emportés par le virus : "Je pense à tous ces gens qui sont partis, qui n'ont pas eu ma chance".

Aujourd'hui, Enrico Macias peut s'estimer totalement guéri du coronavirus, comme l'a confirmé son médecin traitant : "On m'a donné un traitement d'antibiotiques dont j'ai oublié le nom. Heureusement, c'est parti après. J'ai refait une prise de sang et tout allait bien." Une bonne nouvelle pour ce pilier de la chanson française qui le concède sans rougir : il

(...) Cliquez ici pour voir la suite