Entorse du pied : symptômes, gonflé ou sans gonflement, traitement, durée

Pexels/Kindel Media

Les entorses de la cheville surviennent essentiellement lors d’un déplacement sur un sol inégal et que le pied tourne brusquement vers l’intérieur, causant l’étirement des ligaments de la cheville. Les entorses du pied peuvent néanmoins également toucher les articulations de Chopart et de Lisfranc situées plus en avant du pied.

On parle d’entorse lorsqu’il y a une lésion ligamentaire sans qu’il y ait pour autant de déplacement des surfaces articulaires, indique le Larousse médical. On distingue les entorses bénignes (communément appelées foulures) dans lesquelles les ligaments sont simplement distendus, les entorses moyennes dans lesquelles les ligaments sont partiellement rompus et les entorses graves dans lesquelles les ligaments sont déchirés. Dans le cas particulier du pied, une entorse désigne communément une entorse de la cheville. Dans la quasi-totalité des cas, c’est le ligament collatéral latéral de la cheville qui est touché, car c’est lui qui est chargé de maintenir le pied lorsque celui-ci bascule vers l’intérieur (inversion).

Selon, l’Institut de kinésithérapie de Paris, en France, on diagnostique chaque jour 6 000 entorses de la cheville. Le site ameli.fr précise également que l’entorse de la cheville est le traumatisme de l’appareil locomoteur le plus fréquent et qu’il est à l’origine de près de 10 % des consultations d’urgence hospitalière. Néanmoins, il ne faut pas négliger les entorses du médio-pied qui sont un peu moins fréquentes. L’entorse de Chopart correspond (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite