Entrée en vigueur de la réforme des retraites : ce qui va changer

Top départ pour la mise en application de la réforme des retraites. Après l’intense bras de fer entre l’exécutif et les syndicats, la réforme contestée qui relève notamment l’âge légal de départ à 64 ans entre officiellement en vigueur ce vendredi 1er septembre.

Report de l’âge légal, durée de cotisation, mères de famille, emploi des seniors, carrières longues, pénibilité, régimes spéciaux… Voici ce qui va changer.

Âge légal

L’âge légal de départ en retraite est relevé progressivement de 62 à 64 ans, en fonction de l’année de naissance, au rythme de 3 mois par année à partir de la génération née en 1961.

Il est ainsi porté à 62 ans et trois mois pour les personnes nées à partir du 1er septembre 1961, 63 ans pour celles nées en 1964 ou encore 64 ans pour les personnes nées en 1968. Néanmoins, les travailleurs handicapés pourront partir en retraite à partir de 55 ans, et ceux en invalidité à 60 ans.

Durée de cotisation

Pour obtenir une pension « à taux plein » (sans décote), la durée de cotisation requise passera de 42 ans (168 trimestres) actuellement à 43 ans (172 trimestres) d’ici 2027, au rythme d’un trimestre par an. Cet allongement était prévu par la réforme Touraine de 2014, mais sur un calendrier moins resserré. L’annulation de la décote restera maintenue à 67 ans pour ceux qui n’auront pas tous les trimestres requis.

Régimes spéciaux

La réforme met fin à la plupart des régimes spéciaux existants, dont ceux de la RATP, des industries électriques et gazières e...


Lire la suite sur ParisMatch