Des entrepreneur(e)s qui pitchent à la télé ? On a regardé pour vous « Qui veut être mon associé ? » sur M6

Anna Fonters

Si le groupe M6 nous a habituées aux émissions de dénicheurs de talents, cette fois, pas question de chefs ni de chanteurs mais d’entrepreneurs. Car le concept de ce nouveau divertissement présenté par Julien Courbet et diffusé dès ce soir sur M6 est le suivant : des porteurs d’idées qui veulent se lancer ou se sont déjà lancés, présentent leur projet et exposent leur produit devant un jury de six entrepreneurs expérimentés et tentent de les convaincre d’investir. Curieuses de ce nouveau concept, nous avons regardé pour vous le premier épisode. On vous dit ce qu’on en pense !

L’objectif de ce nouveau programme ? Permettre à des entrepreneurs de profiter d’un coup de pouce financier mais aussi relationnel et stratégique, en bénéficiant de conseils et du réseau professionnel d’un mentor. En échange d’une certaine somme (de 20 000 à 500 000 euros), le ou les membres du jury qui s’engage(nt) aux côtés de l’entrepreneur reçoi(ven)t une part du capital de l’entreprise. Cette émission, qui a déjà été déclinée dans 40 pays, fait écho aux ambitions d’une nouvelle génération, comme le prouve la tendance actuelle très tournée vers l’entrepreneuriat. D’après les résultats d’un  sondage OpinionWay pour France Active de 2019 que nous avions commentés dans un  précédent article, 42,5% des personnes âgées de 18 à 30 ans déclarent vouloir créer leur propre entreprise. Et plus d’un jeune sur deux pense qu’il est plus motivant d’être entrepreneur que salarié. 

Une mise en lumière de l’entrepreneuriat réussie…

A première vue, le choix d’un programme sur l’ entrepreneuriat à une heure de grande écoute sur la chaîne familiale M6 étonne. A la croisée du magazine et du divertissement, cette émission a pourtant le mérite de rendre accessible à tous un sujet assez sérieux. Elle met en avant un secteur dans lequel nombreux se lancent mais dont peu parviennent à se faire une place. Le casting - du premier épisode en tout cas - est réussi, avec des entrepreneurs attachants qui se...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi