Cette entreprise offre un congé payé de six semaines à ses salarié·es transgenres

L'entreprise ANZ offrira six semaines de congé payé à ses employé·es transgenres, ainsi que douze semaines de congé sans solde. Cette société bancaire australienne a décidé de pratiquer ce "congé d'affirmation de genre". Un droit déjà employé par des groupes comme Westpac depuis 2019, Allianz et Coles, relate le Daily Mail.

Ce congé a pour but de soutenir les employé·es transgenres face aux situations diverses - sociales, médicales, juridiques - qu'implique leur transition. "C'est là un autre exemple de l'engagement continu d'ANZ envers la communauté LGBTIQ+", a affirmé la responsable de la diversité et de l'inclusion d'ANZ, Fiona MacDonald.

Celle-ci souhaiterait défendre "une culture inclusive où les employés ressentent un sentiment d'appartenance et sont à l'aise d'être eux-mêmes, authentiques".

"C'est particulièrement important"

L'idée de ces six semaines de congés supplémentaires est de prendre en compte les discriminations que peuvent subir les personnes transgenres. Au Dailymail toujours, Fiona MacDonald développe : "Ces six semaines signifient que les personnes qui affirment leur identité n'ont pas besoin d'épuiser leurs droits à des congés annuels ou des congés maladie. C'est particulièrement important car la recherche nous démontre que les personnes trans sont plus susceptibles de connaître des revenus et des taux d'emploi plus faibles".

Ce faisant, l'entreprise, dont la décision a été saluée par les associations...

Lire la suite


À lire aussi

Bumble offre une semaine de congé à ses employés pour se reposer (et on applaudit)
Cette entreprise teste la semaine de 4 jours : la productivité grimpe de 40%
Cette entreprise égyptienne instaure un congé menstruel : une première au Moyen-Orient

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles